Partenariat canadien pour l’agriculture : Construire un secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire solide

Le secteur canadien de l’agriculture et de l’agroalimentaire est un moteur clé de croissance économique, d’innovation et de commerce. Les indicateurs économique montrent que le secteur agricole du Canada est solide et dynamique avec un essor mondial de la classe moyenne qui recherche nos produits de classe mondiale.

À Ottawa aujourd’hui, le ministre fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Lawrence MacAulay, a souligné le Jour de l’agriculture canadienne en compagnie d’agriculteurs, d’éleveurs, de transformateurs agroalimentaires, de chefs de file de l’industrie et de jeunes. À cette occasion, il a officiellement lancé les six programmes fédéraux aux termes du Partenariat canadien pour l’agriculture. (Consultez la fiche d’information).

Le Partenariat consiste en une entente fédérale-provinciale-territoriale progressive de 3 milliards de dollars qui aidera à baliser la gestion des investissements du gouvernement dans le secteur au cours des cinq prochaines années.

Élaborés avec la participation de partenaires des provinces et des territoires et de l’industrie, les activités et les programmes fédéraux créés dans le cadre du Partenariat se concentreront sur trois priorités :

  • Intensifier le commerce et développer les marchés (297 millions de dollars) – Fournir des services de base à l’industrie, comme des renseignements en temps utile sur les marchés et des services d’experts du secteur afin de contribuer à améliorer la compétitivité, la croissance et la capacité d’adaptation du secteur. Faire avancer et défendre les intérêts relatifs au commerce international, et améliorer les activités de développement des marchés et d’accès aux marchés afin de répondre aux nouveaux besoins du secteur et des petites et moyennes entreprises (PME). Cela contribuera à élargir les marchés et les débouchés commerciaux pour le secteur.
  • Créer une croissance innovatrice et durable pour le secteur (690 millions de dollars) – Stimuler la compétitivité du secteur par l’entremise de la recherche, des sciences et de l’innovation et de l’adoption de pratiques et de produits novateurs, en mettant l’accent sur l’environnement et la croissance écologique. Le gouvernement contribuera à la résilience et à la durabilité du secteur en aidant les agriculteurs à s’adapter aux changements climatiques, à préserver l’eau et les sols, et à faire croître leurs entreprises de manière à répondre durablement à la demande mondiale croissante en aliments.
  • Soutenir la diversité et un secteur dynamique en évolution (166,5 millions de dollars) – Renforcer le secteur en reflétant plus adéquatement la diversité des collectivités canadiennes, améliorer la collaboration entre les régions au moyen d’un nouveau programme de partenariats de collaboration régionaux, assurer et soutenir la confiance du public dans le secteur, et améliorer le service à la clientèle.

Ces trois priorités seront appuyées par des programmes fédéraux totalisant 686.5 millions de dollars sur cinq ans et 467 millions de dollars, dont les producteurs et transformateurs tireront avantage et qui tiennent compte des priorités établies par le secteur agricole pendant des consultations lors de l’élaboration du cadre de travail. Ces investissements appuieront la politique commerciale et l’accès aux marchés, les attachés commerciaux, le développement de marchés, les renseignements sur les marchés, les tables rondes sur les chaînes de valeur, les sciences fondamentales sous l’égide d’Agriculture et Agroalimentaire Canada et le soutien des systèmes réglementaires et de la collaboration régionale.

Le budget de 2017 expose clairement son fort engagement envers le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire et souligne son importance pour l’économie canadienne. Il fait mention d’investissements dans le cadre du Partenariat canadien pour l’Agriculture de même qu’en dehors de celui-ci, visant à ce que le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire atteigne de nouveaux sommets. Plus précisément, le budget de 2017 se concentre encore davantage sur le commerce, et comporte des investissements dans les secteurs de l’innovation (par l’entremise de l’Initiative des supergrappes d’innovation de 950 millions de dollars), de l’infrastructure et des industries à valeur ajoutée (par l’entremise du Fonds stratégique pour l’innovation de 1,2 milliard de dollars). Ces investissements aideront le Canada à stimuler le potentiel de croissance du secteur.

Citation

« Le Partenariat canadien pour l’agriculture témoigne du solide programme du gouvernement pour la croissance de l’agriculture. Les initiatives fédérales se concentrent sur les priorités qui incluent intensification du commerce et le développement des marchés, l’innovation et la croissance durable du secteur et le soutien de la diversité et un secteur dynamique en évolution. Ces investissements contribueront à assurer que le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire du Canada demeure un chef de file en matière de création d’emplois et d’innovation, et favorisera l’atteinte de notre objectif relatif à l’élargissement des exportations agricoles jusqu’à 75 milliards de dollars d’ici 2025. »
Lawrence MacAulay, ministre, Agriculture et Agroalimentaire Canada

Faits en bref

  • Le Partenariat canadien pour l’agriculture représente un investissement de 3 milliards de dollars sur cinq ans de la part des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux visant à renforcer et à faire croître le secteur de l’agriculture au Canada. Cet investissement comprend 2 milliards de dollars en initiatives stratégiques à frais partagés proposées par les provinces et les territoires, et 1 milliard de dollars pour des activités et des programmes fédéraux.
  • Les détails concernant les programmes fédéraux et les formulaires de demande sont maintenant disponibles en ligne pour les six programmes fédéraux : Agri-marketing, Agri-compétitivité, Agri-science, Agri-innover, Agri-diversité et Agri-assurance.
  • En plus de l’investissement de 3 milliards de dollars en initiatives stratégiques dans le cadre du Partenariat canadien pour l’agriculture, les agriculteurs auront toujours accès à un solide ensemble de programmes de gestion du risque d’entreprise. La liste des changements apportés aux programmes de gestion du risque d’entreprise qui entrent en vigueur pour l’année de programme 2018 est disponible ici.

Les commentaires sont fermés.