Portrait de femme foodie : Claudia Poulin, fondatrice d’Evive Smoothie

Nous sommes allés à la rencontre de femmes dont l’agenda déborde pour discuter de la place qu’elles accordent à l’alimentation dans leur vie. Réflexions autour de la nourriture et morceaux choisis de grandes discussions éclairantes.

Quel type de foodie êtes-vous ?
J’adore manger et je ne saute jamais un repas ! Pour moi, c’est important de bien manger et, surtout, de manger sainement.

Est-ce possible de garder une alimentationéquilibrée avec un horaire aussi chargé ?
C’est possible, même si ce n’est pas évident pour tout le monde. Pour moi, la clé, c’est la discipline. Même si mes journées sont longues, il m’arrive de me mettre à cuisiner à 21 h pour m’assurer d’avoir des aliments sains à ingérer le lendemain. Toutefois, je ne me mets pas de pression et je tente d’éviter le plus possible de culpabiliser lorsque je n’arrive pas à tout planifier.

Y a-t-il des moments dans votre vie qui vous ont fait changer vos habitudes alimentaires?
Le fait de devenir végétalienne est définitivement un changement marquant pour moi. J’ai vraiment fait cette transformation du jour au lendemain et je n’ai jamais reculé depuis. Ça fait maintenant cinq ans que j’ai adopté ce mode de vie et j’en ressens définitivement les bénéfices, notamment sur mon niveau d’énergie.

Quel est votre plus beau souvenir d’enfance lié à la nourriture ?
Ma mère était plutôt du type grano, ce qui n’était pas très courant autour de moi. Elle prenait le temps de nous amener à la coopérative du coin, afin de choisir ses fruits et légumes biologiques et de nous permettre d’entrer en contact avec les aliments. Je garde un souvenir bien intact de mon sandwich au végépâté servi sur pain brun, qui suscitait la curiosité de mes camarades de classe !

Quel est le meilleur repas que vous ayezmangé de votre vie ?
Sans hésiter, la lasagne de mon chum ! C’est une lasagne végétalienne faite de légumes grillés et de deux fromages végétaliens différents. Je l’adore !

Propos recueillis par Mathilde Condrain-Morel

Les commentaires sont fermés.