Olymel investit 14 M$ dans la modernisation de son système d’abattage à son usine de transformation de volaille à Berthierville

La direction d’Olymel annonce un investissement de 14 millions de dollars dans le réaménagement d’une partie de son usine de transformation de volaille de Berthierville et l’installation d’un nouveau système d’anesthésie des oiseaux au CO2. Les travaux qui vont débuter en décembre devraient être complétés d’ici l’automne 2018 et comprennent la construction d’un nouveau bâtiment qui sera dédié à la réception des oiseaux et à l’anesthésie au CO2, ainsi que l’ajout de nouveaux équipements destinés au fonctionnement de cette nouvelle méthode d’abattage et à d’autres étapes de la production.

« Par cet investissement stratégique, Olymel poursuit la modernisation de ses installations dans le secteur de la volaille. La réalisation de ce projet nous permet d’atteindre nos objectifs en matière de rehaussement du bien-être animal, tout en améliorant de manière significative l’environnement de travail et la sécurité de nos employés. Cet investissement va également avoir un effet positif sur la capacité de production de l’établissement de Berthierville, nous plaçant ainsi dans la position de toujours mieux répondre à la demande croissante pour des produits de volaille de qualité, » d’affirmer le président-directeur général d’Olymel, M. Réjean Nadeau.

Amélioration du bien-être animal et de l’environnement de travail

Le système d’anesthésie au CO2 qui sera implanté à l’usine de Berthierville présente de multiples avantages. Il rehausse d’abord le niveau de bien-être animal en réduisant le stress chez les oiseaux, notamment grâce à une cage 40% plus grande. Cette réduction du stress chez l’oiseau permet aussi d’éviter les blessures ce qui a pour conséquence d’améliorer la qualité de la viande. Ce système ne nécessite pas de modifications aux bâtiments de ferme. En outre, une des grandes qualités de l’anesthésie au CO2 réside dans l’amélioration significative de l’environnement de travail des employés affectés à l’abattage, qui pourront désormais œuvrer dans un lieu plus éclairé et climatisé et comportant beaucoup moins de poussière. Enfin, l’installation de ce système permettra également une augmentation de la capacité de production de l’établissement en termes de volume.

Le système d’anesthésie au CO2 retenu par Olymel répond aux plus hauts standards de l’industrie en matière de bien-être animal. L’entreprise a l’intention d’implanter la même méthode d’abattage d’ici 2019 dans ses autres établissements de transformation primaire de volaille, soit celui de St-Damase, en Montérégie et celui de Clair, au Nouveau-Brunswick, ce dernier étant détenu en copropriété avec le Groupe Westco, un des plus importants producteurs de volailles au Canada. Olymel a déjà procédé à l’installation du même type de système en 2011 pour l’anesthésie au CO2 des dindons dans son établissement de St-Jean-Baptiste-de-Rouville, en Montérégie, détenu en copropriété avec Exceldor (Olymel 68% – Exceldor 32%).

L’usine de transformation de volaille d’Olymel à Berthierville, dans la région de Lanaudière, est spécialisée dans l’abattage, la découpe et le désossage de poulets et dispose d’une capacité hebdomadaire de près d’un million d’oiseaux. L’établissement emploie plus de 425 personnes. L’essentiel de sa production se compose de produits frais comme des poulets attachés pour les rôtisseries et diverses découpes. L’usine alimente également d’autres établissements de surtransformation d’Olymel en viande de volaille fraîche.

À propos d’Olymel

Olymel est au Canada le chef de file dans le secteur de la production, de la transformation et de la distribution des viandes de porc et de volaille. L’entreprise s’est donnée pour mission de nourrir le monde avec passion et avec des produits dont la qualité est irréprochable. L’entreprise emploie plus de 11 000 personnes et possède des établissements de production et de transformation au Québec, en Ontario, en Alberta, au Nouveau-Brunswick et en Saskatchewan. Olymel exporte près du tiers de ses ventes totales. Son chiffre d’affaires annuel est de l’ordre de 3,2 milliards de dollars. L’entreprise commercialise ses produits principalement sous les marques Olymel, Lafleur et Flamingo. Pour de plus amples informations sur l’entreprise, visitez : www.olymel.ca

Les commentaires sont fermés.