Le gouvernement du Canada investit pour appuyer l’innovation dans le secteur de l’alimentation

L’industrie agroalimentaire du Canada continue de se diversifier pour répondre aux besoins changeants des Canadiens et du monde entier. La recherche est essentielle à la découverte de sources et de produits alimentaires nouveaux et novateurs qui permettent aux producteurs et aux transformateurs canadiens de se développer et de conquérir de nouveaux marchés.

Aujourd’hui, l’honorable Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, a annoncé, au nom de l’honorable Lawrence MacAulay, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Canada, un investissement pouvant atteindre 210 970 dollars pour appuyer le Centre de recherche agroalimentaire de Mirabel (CRAM) dans le cadre du Programme canadien d’adaptation agricole du gouvernement fédéral. Ce financement permettra au CRAM d’examiner plusieurs aspects des insectes comestibles pour l’alimentation humaine et animale, plus particulièrement les effets des conditions d’élevage, de l’alimentation et des méthodes de transformation ainsi que la réduction possible des coûts grâce aux méthodes de production automatisées.

Au cours de sa visite au CRAM, la ministre Joly a souligné les initiatives annoncées récemment au Québec dans le cadre de la tournée « Agriculture canadienne en croissance » du ministre MacAulay, qui s’est amorcée au Québec la semaine dernière et qui se terminera en Colombie-Britannique le 17 juillet.

Le ministre rencontre des agriculteurs, des transformateurs ainsi que des dirigeants du secteur et participe à des événements agricoles ruraux pour mettre en lumière les programmes et les investissements stratégiques fédéraux en agriculture.

Le 26 juin, le ministre MacAulay a annoncé l’octroi d’une contribution fédérale maximale de 910 355 $ à la Fromagerie La Station pour l’achat et l’installation d’un équipement robotisé qui permettra à cette entreprise d’améliorer la qualité de ses produits et d’accroître sa capacité de production.

En outre, le ministre a annoncé que l’organisme Swine Innovation Porc recevra une contribution maximale de 12,7 millions de dollars du volet des grappes agroscientifiques du Partenariat canadien pour l’agriculture. Swine Innovation Porc contribuera jusqu’à 5,8 millions de dollars de plus à la Grappe porcine de recherche et développement, pour un investissement total de 18,5 millions de dollars.

« Les agriculteurs canadiens savent qu’il est important de mettre au point des produits nouveaux et innovateurs et d’explorer de nouvelles possibilités afin de demeurer à la fine pointe de la technologie. L’annonce d’aujourd’hui aidera les chercheurs et l’industrie à mieux comprendre les avantages potentiels des produits à base d’insectes comme sources d’alimentation humaine et animale. »
- Lawrence MacAulay, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada

« Notre secteur agricole et tous les emplois de qualité qui en dépendent à Mirabel et au Canada doivent pouvoir continuer à innover pour demeurer compétitifs et conquérir de nouveaux marchés. Je suis fière d’annoncer ce financement pour le Centre de recherche agroalimentaire de Mirabel, qui joue un rôle déterminant dans la recherche agroalimentaire et le transfert technologique. Ce financement contribuera à développer les connaissances sur l’élevage et la production d’insectes destinés à la consommation, et à positionner le Canada comme un leader dans ce domaine en pleine expansion. »
- Mélanie Joly, ministre du Patrimoine

« La production d’insectes à des fins de consommation humaine et animale est un secteur en développement au Québec et au Canada. Le potentiel de cette industrie est immense compte tenu des marchés émergents et du faible impact de cette production sur l’environnement. Néanmoins, plusieurs paramètres restent à être déterminés pour assurer une production efficace, rentable et qui répond au potentiel de ce secteur. Le projet subventionné dans le cadre du Programme canadien d’adaptation agricole a comme objectif d’améliorer les processus de production, les diètes d’élevage et les procédés de transformation de quatre espèces au grand potentiel gastronomique et nutritif. »
- Caroline Provost, directrice générale, Centre de recherche en agroalimentaire de MirabelCaroline Provost, directrice générale, Centre de recherche en agroalimentaire de Mirabel

Les commentaires sont fermés.