Trois fermes laitières du Québec récompensées pour la qualité de leur lait

La Ferme Denis Desfossés de Sainte-Brigitte-des-Saults, la Ferme Catoche de Saint-Joseph-de-Beauce et la Ferme Jolipré Holstein de Saint-Moïse, sont les grandes gagnantes de l’édition 2017 de Lait’xcellent, un concours qui récompense les producteurs de lait à l’échelle provinciale pour la qualité exceptionnelle de leur lait. Les récipiendaires ont été dévoilés lors de l’assemblée générale annuelle des Producteurs de lait du Québec.

La vidéo présentant les gagnants Lait’xcellent 2017 peut être visionnée à l’adresse suivante : https://youtu.be/1w-nTPJMfh4.

Lait’xcellent OR 2017 : Ferme Denis Desfossés, Sainte-Brigitte-des-Saults, Centre-du-Québec
La recette gagnante pour un lait de qualité à la Ferme Denis Desfossés, selon son propriétaire du même nom, repose sur des pratiques exemplaires aux plans de la propreté de l’équipement, du suivi de santé du troupeau, d’un contrôle laitier rigoureux et de l’application d’une litière de paille généreuse pour son troupeau de 34 têtes. Les taureaux de son troupeau sont choisis selon leur profil bas en cellules somatiques et la vigueur de leur système immunitaire.

La Ferme Denis Desfossés a reçu le Lait’xcellent d’or au cours des trois dernières années. Dans les 14 dernières années, la Ferme Denis Desfossés s’est classée à 13 reprises au palmarès des 25 entreprises laitières québécoises avec la meilleure qualité de leur lait.

Lait’xcellent ARGENT 2017 : Ferme Catoche, Saint-Joseph-de-Beauce, Chaudière-Appalaches
Les producteurs laitiers, frères et copropriétaires de la Ferme Catoche, Marc et Daniel Cliche, misent sur un ensemble de facteurs pour assurer un lait de qualité dans leur troupeau de 57 têtes. La saine régie des logettes creuses est l’élément crucial qui leur permet d’obtenir un lait de qualité. Les analyses de leur robot de traite leur permettent aussi de suivre le comptage de cellules somatiques et de s’ajuster rapidement.

Au cours de chacune des trois dernières années, la Ferme Catoche a reçu un certificat de grande distinction pour la qualité de son lait, mais c’est la première fois qu’elle remporte un prix au niveau provincial.

Lait’xcellent BRONZE 2017 : Ferme Jolipré Holstein, Saint-Moïse, Bas-Saint-Laurent
À la ferme Jolipré Holstein, le premier mot d’ordre pour produire du lait de qualité est propreté, que ce soit des animaux, de l’équipement ou de l’environnement. Régis Lepage et Marie-Josée Turcotte font un suivi régulier des cellules somatiques et de la santé du pis de leurs vaches pour maintenir la qualité et le confort de leur troupeau de 90 bêtes.

La Ferme Jolipré Hostein figure pour la première fois parmi les trois gagnants provinciaux du concours Lait’xcellent. De 2013 à 2015, elle a terminé au deuxième rang régional et, en 2016, elle s’est hissée au premier rang régional.

La qualité du lait, une priorité pour les producteurs
Au Québec comme au Canada, les normes de qualité du lait sont parmi les plus élevées de l’industrie, avec notamment des exigences très sévères sur l’absence d’antibiotiques dans le lait et l’interdiction d’utiliser des hormones de croissance pour les animaux.

Les producteurs de lait québécois pratiquent une gestion optimale de la qualité en respectant les règles très strictes du programme Lait canadien de qualité, qui vise à prévenir, à surveiller et à réduire les risques liés à la salubrité des aliments à la ferme. Ce programme est l’un des volets de proAction, le programme de gouvernance saine et durable des fermes laitières d’ici.

À propos de Lait’xcellent
Le concours Lait’xcellent est organisé par les Producteurs de lait du Québec depuis 1987. Chaque année, il récompense les fermes laitières qui obtiennent les meilleurs résultats en qualité dans chacune des régions ainsi que les trois grands gagnants au niveau provincial.

À propos des Producteurs de lait du Québec
Les Producteurs de lait du Québec, affiliés à l’UPA, représentent les 5 308 fermes laitières qui livrent quelque 3,3 milliards de litres de lait, dont la vente totalise des recettes à la ferme de plus de 2,58 milliards de dollars. La production et la transformation laitière génèrent au Québec quelque 83 000 emplois directs, indirects et induits et contribuent à hauteur de 6,2 milliards de dollars au produit intérieur brut. Finalement, elle entraîne des retombées fiscales de 1,3 milliard de dollars. Pour plus de renseignements, visitez notre site Web à l’adresse www.lait.org ou suivez-nous sur Twitter.

Les commentaires sont fermés.