Thomas Tuchel arrive au PSG avec son régime alimentaire très strict

Le probable remplaçant d’Unai Emery la saison prochaine impose ses méthodes jusque dans l’assiette des joueurs.

La saison du Paris Saint-Germain n’est pas encore terminée que le club s’active déjà depuis plusieurs semaines pour trouver son nouvel entraîneur. Ces derniers jours, la presse allemande et le quotidien L’Équipe s’accordent à dire que Thomas Tuchel succédera à Unai Emery.

Du coup, le profil du technicien allemand, ancien coach du Borussia Dortmund, est étudié sous toutes les coutures. « Théoricien du football », « pointilleux », note RMC Sport, « grand communiquant » et émotif, détaille L’Équipe. Lui se qualifie comme un « romantique » du ballon rond.

Reconnu pour ses qualités de tacticien, l’entraîneur de 44 ans est surtout un « génie intransigeant ». Celui qui veut tout gérer a aussi un droit de regard sur ce qui se passe dans l’assiette de ses joueurs. Lui-même végétarien, il a fixé des règles alimentaires très strictes, appliquant à son groupe sa propre hygiène de vie (sans les priver complètement de viande quand même).

Avec Tuchel, fini les sucreries et les barres chocolatées, explique L’Équipe qui avance même que cette rigueur est une des raisons pour lesquelles il n’a pas été nommé entraîneur du Bayern Munich face à l’inquiétude du vestiaire.

Plus de pizza pour « Donatello »?
Le probable futur entraîneur du club parisien sait que le succès passe par l’estomac. Dès son arrivée en 2015, Thomas Tuchel avait imposé ses méthodes au Borussia. Il avait commencé par remercier le fournisseur de pâtes, qui officiait depuis 15 ans. Il ne les jugeait pas assez bonnes et trouvait les sauces trop grasses. Le restaurateur se déplaçait pourtant jusque dans la cuisine personnelle des joueurs pour leur faire à manger.

Le joueur Ilkay Gündogan expliquait les contours de la nouvelle alimentation qui lui avait fait perdre 4 kilos: « Plus de sucre, plus de blé ou de céréales ». Plus de pizzas et pas de Coca Cola. « Je ne bois que de l’eau. Je me sens plus léger, plus rapide, plus agile ». Son coéquipier Mats Hummels avait lui aussi changé ses habitudes en intégrant à son alimentation du lait de soja, et en ne mangeant plus du poisson ou de la viande tous les jours.

Le PSG, lui, n’a installé qu’en 2012 une routine alimentaire visant à faire manger ses joueurs matin et midi au centre d’entraînement du Camp des loges. Et Zlatan Ibrahimovic avait chamboulé les menus de la cantine, affirmait Le Parisien en 2014. Pour le Suédois, la nutrition diététique inhérente au statut de sportif de haut niveau n’était pas incompatible avec des menus plus fins.

Adeptes de la pizza, il n’est pas impossible que les joueurs du PSG comme Kylian « Donatello » Mbappé doivent finalement faire un trait sur ces petites récompenses d’après-match commandées par le club et consommées sur le chemin du retour. Selon France Football, Hatem Ben Arfa avait planifié d’en apporter à ses coéquipiers pour célébrer l’anniversaire des un an sans jouer.

Abonnez-vous au magazine

* Champs obligatoires
*
*
*
*
En cliquant sur acheter, votre formulaire sera acheminé à nos représentants du service à la clientèle. Une personne communiquera avec vous sous peu pour achever le paiement de vos achats et vous enverra votre commande.