Campbell annonce son intention d’améliorer l’efficacité opérationnelle de son réseau Nord-Américain de chaînes d’approvisionnement thermique en mettant fin à la fabrication dans son usine de Toronto

Campbell déménagera son siège social et ses activités commerciales canadiennes dans de nouveaux locaux de la région du Grand Toronto

Campbell Soup Company (NYSE : CPB) a annoncé aujourd’hui son intention de fermer son usine de fabrication à Toronto afin d’améliorer l’efficacité opérationnelle de son réseau nord-américain de chaînes d’approvisionnement thermique. Campbell déménagera son siège social et ses activités commerciales canadiennes dans de nouveaux locaux de la région du Grand Toronto.

Plusieurs facteurs ont entraîné une surcapacité dans le réseau nord-américain des chaînes d’approvisionnement thermique de Campbell, y compris d’importantes améliorations de la productivité et des baisses du volume de ventes de soupe en conserve en Amérique du Nord. Après leur examen, l’entreprise a pris la décision de mettre graduellement fin aux activités de fabrication à son installation de Toronto. La production canadienne de soupe et de bouillon sera intégrée à son réseau de fabrication existant aux États-Unis. Ouverte en 1931, l’usine de Toronto est la plus ancienne du réseau thermique de Campbell. En raison de sa taille et de son âge, cette usine ne peut être réaménagée d’une manière concurrentielle.

Campbell prévoit d’exploiter l’usine de Toronto jusqu’à 18 mois encore et la fermera progressivement. La marque transférera sa production à trois usines thermiques américaines à Maxton, en Caroline du Nord, à Napoleon, en Ohio et à Paris, au Texas. Campbell emploie près de 600 personnes à Toronto, y compris à son siège social, dans ses activités commerciales et dans ses activités de fabrication. Environ 380 emplois dans le secteur de la fabrication et liés à la fabrication seront touchés.

« La décision de cesser la production de soupe et de bouillon au Canada a été difficile, a déclaré Mark Alexander, président d’Americas Simple Meals and Beverages. Après un examen approfondi, nous avons décidé que c’était le meilleur plan d’action pour notre entreprise. Nous évoluons dans un environnement difficile car, dans notre industrie, le paysage de la consommation et de la vente au détail ne cesse de connaître des changements radicaux. Cette décision ne reflète aucunement le talent ou le dévouement de notre équipe à notre installation de Toronto, et nous sommes déterminés à les aider à traverser cette transition difficile. »

Campbell offrira un soutien aux employés concernés pour les aider à faire la transition en leur offrant des indemnités de départ qui reconnaissent leur engagement et les services rendus. L’entreprise offrira des services d’orientation professionnelle avec des conseillers en emploi qui pourront aider nos employés dans leur recherche d’emploi, la rédaction de curriculum vitae et la préparation aux entrevues. Campbell organisera également des salons de l’emploi et offrira des ateliers de planification financière sur place, entre autres avantages, pour aider les employés à faire la transition.

Ana Dominguez, présidente de Campbell Canada, a informé les employés lors d’une réunion à l’usine. « Nous vivons aujourd’hui une journée difficile, a-t-elle déclaré. Nous nous engageons à traiter nos employés avec le respect et l’équité qu’ils méritent. Malgré cette décision, le Canada est important pour Campbell. Nous demeurerons au Canada et continuerons à contribuer de manière importante à l’industrie alimentaire dans ce pays. »

Ouverture du nouveau siège social canadien
Campbell déménagera son siège social canadien, avec près de 200 emplois, au cours des prochains mois. Le nouvel emplacement choisi sera dans la région du Grand Toronto. Il comprendra un nouveau centre d’innovation alimentaire. Campbell continuera de préparer des recettes de soupe et de bouillon adaptées aux goûts canadiens.

La décision d’arrêter la fabrication à Toronto fait partie d’une initiative de réduction des coûts déjà annoncée. Au 29 octobre 2017, Campbell avait dégagé des économies annuelles permanentes de 345 millions de dollars grâce à cette initiative pluriannuelle et réinvesti une partie des économies dans l’entreprise. Des détails supplémentaires sur le programme seront fournis dans un formulaire 8-K, qui sera déposé auprès de la Securities and Exchange Commission plus tard aujourd’hui.

Campbell emploie actuellement environ 18 500 personnes dans le monde.

À propos de Campbell Soup Company
Campbell (NYSE : CPB) est motivée et inspirée par notre objectif : « De la vraie nourriture qui compte pour tous les moments de la vie. » Nous produisons une gamme de soupes de haute qualité, de même que des repas simples, des boissons, des collations et des aliments frais emballés. Pendant des générations, les gens ont fait confiance à Campbell pour leur offrir des aliments et des boissons authentiques, savoureux et facilement disponibles qui les relient les uns aux autres, à des souvenirs réconfortants et à ce qui est important aujourd’hui. Avec en tête notre marque emblématique Campbell’s, notre gamme comprend Pepperidge Farm, Bolthouse Farms, Arnott’s, V8, Swanson, Pace, Prego, Plum, Royal Dansk, Kjeldsens, Garden Fresh Gourmet et Pacific Foods. Fondée en 1869, Campbell s’est bâti une réputation dans l’art de redonner et d’agir en tant que protecteur des ressources naturelles de la planète.  L’entreprise est inscrite aux indices Standard & Poor’s 500 et Dow Jones Sustainability. Pour plus d’informations, veuillez consulter le www.campbellsoupcompany.com ou suivez les actualités de l’entreprise sur Twitter à @CampbellSoupCo. Pour en savoir plus sur la façon dont nous fabriquons nos aliments et les choix qui se cachent derrière les ingrédients que nous utilisons, consultez le www.whatsinmyfood.com.

DÉCLARATION PROSPECTIVE
Le présent communiqué contient des « déclarations prospectives » qui reflètent les attentes actuelles de l’entreprise quant à l’impact de ses plans et ses résultats futurs sur les activités ou les résultats financiers de l’entreprise. Ces déclarations prospectives reposent sur un certain nombre d’hypothèses et d’estimations qui pourraient être inexactes et qui sont assujetties à des risques et à des incertitudes. Les facteurs susceptibles de faire varier les résultats réels de l’entreprise par rapport à ceux anticipés ou exprimés dans toute déclaration prospective comprennent (1) l’évolution de la demande des consommateurs pour les produits de l’entreprise et une perception favorable des marques de l’entreprise; (2) les risques associés au commerce et à l’acceptation par le consommateur de l’amélioration des produits, des initiatives de rayonnage, des nouveaux produits et des stratégies de prix et de promotion; (3) l’impact de réactions concurrentielles fortes aux efforts de l’entreprise pour exploiter son pouvoir de marque avec l’innovation de produit, les programmes promotionnels et la nouvelle publicité; (4) la modification des pratiques de gestion des stocks de certains clients clés de l’entreprise; (5) l’évolution de la clientèle, avec les détaillants à rabais et de commerce électronique qui accroissent leur présence sur le marché, tandis que certains clients clés de l’entreprise continuent d’accroître leur importance relative aux activités de l’entreprise; (6) la capacité de l’entreprise à réaliser les économies de coûts prévues et à bénéficier de ses initiatives d’efficacité ou de restructuration; (7) la capacité de l’entreprise à gérer les changements apportés à sa structure organisationnelle ou à ses processus opérationnels, y compris les systèmes ou processus de vente, de distribution, de fabrication et de gestion de l’information; (8) les problèmes de qualité et de sécurité des produits, y compris les rappels et les responsabilités relatives aux produits; (9) la capacité de mener à terme et de concrétiser les avantages prévus des acquisitions, des cessions et d’autres changements de portefeuilles d’activités; (10) les conditions de la réalisation de l’acquisition de Snyder’s-Lance par l’entreprise, y compris l’obtention de l’approbation des actionnaires de Snyder’s-Lance, peuvent ne pas être remplies ou les approbations réglementaires requises pour l’acquisition peuvent ne pas être obtenues selon les conditions prévues; au cours du calendrier prévu, ou pas du tout; (11) le financement à long terme de l’acquisition de Snyder’s-Lance peut ne pas être disponible à des conditions favorables, ou pas du tout; (12) la conclusion de l’acquisition de Snyder’s-Lance ne peut avoir lieu ou peut être retardée, soit à la suite d’un litige lié à l’acquisition ou d’une autre façon; (13) l’entreprise pourrait ne pas être en mesure d’obtenir les avantages prévus lors de l’acquisition de Snyder’s-Lance; (14) la réalisation de l’acquisition de Snyder’s-Lance peut distraire la direction de l’entreprise d’autres sujets importants; (15) les perturbations à la chaîne d’approvisionnement de l’entreprise, y compris les fluctuations de l’offre et du taux d’inflation liés aux coûts d’énergie, de matières premières et de matériaux d’emballage; (16) les incertitudes liées aux litiges et actions réglementaires contre l’entreprise; (17) la perturbation possible des modèles de distribution des sous-traitants indépendants utilisés par certaines divisions de l’entreprise, y compris à la suite de litiges ou de mesures réglementaires touchant leur classification à titre de sous-traitants indépendants; (18) l’impact des opérations non américaines, y compris les restrictions commerciales, la corruption publique et la conformité aux lois et règlements étrangers; (19) la dépréciation de l’écart d’acquisition ou d’autres actifs incorporels; (20) la capacité de l’entreprise de protéger ses droits de propriété intellectuelle; (21) l’augmentation des passifs et des coûts liés aux régimes de retraite à prestations définies de l’entreprise; (22) une défaillance ou une violation majeure des systèmes informatiques de l’entreprise; (23) la capacité de l’entreprise à attirer et retenir du personnel clé; (24) les changements dans les taux de change, les taux d’imposition, les taux d’intérêt, les marchés de titres de dette et d’actions, les taux d’inflation, les conditions économiques, la loi, la réglementation et d’autres facteurs externes; (25) des perturbations imprévues des activités dans un ou plusieurs marchés de l’entreprise en raison de l’instabilité politique, de la désobéissance civile, du terrorisme, des hostilités armées, des conditions météorologiques extrêmes, des catastrophes naturelles ou d’autres calamités; et (26) d’autres facteurs décrits dans le formulaire 10-K le plus récent et les dépôts subséquents de la Securities and Exchange Commission. L’entreprise décline toute obligation ou intention de mettre à jour ces déclarations prospectives afin de refléter des événements ou des circonstances après la date de cette publication.

Les commentaires sont fermés.