Le gouvernement entreprend des consultations afin d’aider les Canadiens à faire des choix alimentaires sains


Un symbole affiché sur le devant de l’emballage mettra en évidence les aliments à forte teneur en sodium, en sucres et en gras saturés

La population canadienne est aux prises avec des taux élevés de maladies chroniques. Deux adultes canadiens sur cinq déclarent vivre avec l’une des maladies chroniques les plus fréquentes, qui comprennent les maladies du cœur, les accidents vasculaires cérébraux (AVC), le diabète et le cancer. Certains de ces problèmes de santé chroniques commencent même à apparaître chez nos enfants, ce qui est encore plus inquiétant.

Le gouvernement du Canada prend des mesures pour aider les Canadiennes et les Canadiens à faire des choix alimentaires sains. Une mauvaise alimentation - surtout si elle est riche en sodium, en sucres ou en gras saturés - constitue l’un des principaux facteurs de risque de maladies comme le cancer, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète de type 2 et les maladies du cœur.

La ministre de la Santé, l’honorable Ginette Petitpas Taylor, a annoncé aujourd’hui que Santé Canada lancera des consultations sur un règlement visant l’affichage d’un nouveau symbole nutritionnel sur le devant de l’emballage des aliments. Cette mesure s’inscrit dans le contexte de la Stratégie en matière de saine alimentation.

Chaque jour, les Canadiennes et les Canadiens font des centaines de choix alimentaires, souvent en quelques secondes, et le devant de l’emballage est le premier endroit où ils trouvent de l’information. Le symbole affiché sur le devant de l’emballage fournira un indice visuel clair montrant qu’un aliment a une teneur élevée en nutriments préoccupants du point de vue de la santé publique, comme le sodium, les sucres ou les gras saturés. Ce symbole complétera le tableau de la valeur nutritive, qui figure à l’arrière ou sur le côté de l’emballage des aliments.

Santé Canada a lancé aujourd’hui des consultations en vue de recueillir les commentaires des Canadiennes et des Canadiens avant de prendre une décision définitive quant au symbole qui devra figurer sur le devant de l’emballage des aliments à forte teneur en nutriments présentant un intérêt public.

Le symbole affiché sur le devant de l’emballage constitue un important progrès tangible en vue de l’atteinte des buts de la Stratégie en matière de saine alimentation de Santé Canada, qui adopte une approche raisonnable et responsable pour s’attaquer aux maladies chroniques au Canada.

Citations

« Les consultations entreprises aujourd’hui visent à aider les Canadiennes et les Canadiens à faire des choix alimentaires sains. Lorsque nous achetons des aliments, ce n’est pas toujours évident d’identifier ceux à forte teneur en sodium, en sucres ou en gras saturés, et le symbole qui sera affiché sur le devant de l’emballage permettra dorénavant d’y arriver plus facilement. J’invite les gens à nous faire part de leurs commentaires sur les symboles proposés. »

L’honorable Ginette Petitpas Taylor
Ministre de la Santé

« Le maintien d’un mode de vie sain, y compris une activité physique régulière et une saine alimentation, aide à prévenir les maladies chroniques comme le diabète de type 2, les maladies du cœur et certains cancers. Vivre sainement consiste à faire des choix santé comme réduire notre consommation d’aliments à forte teneur en sodium, en sucres et en gras saturés. Ce sont nos petits choix quotidiens qui jettent les bases nous permettant, à nous et à nos enfants, de vivre en meilleure santé. »

Dre Theresa Tam
Administratrice en chef de la santé publique

« La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada appuie pleinement la proposition d’exiger l’affichage d’un symbole nutritionnel sur le devant de l’emballage des aliments et des boissons, qui est un moyen important d’améliorer la santé de la population canadienne. L’ajout d’étiquettes bien en vue et faciles à comprendre aidera les consommateurs à se détourner des produits malsains à teneur élevée en sucres, en sodium et en gras saturés et les aidera à faire des choix santé. »

Yves Savoie
Chef de la direction, Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada

« Cet étiquetage sur le devant de l’emballage aidera les Canadiens à comparer plus rapidement les produits et à faire des choix alimentaires plus sains pour leur ménage. Une exigence réglementée encouragera également l’innovation des produits, fournissant ainsi plus de produits alimentaires à faible teneur en sodium, en sucres et en gras saturés. Les diététistes du Canada s’appuieront sur l’expertise collective de nos membres, avec leurs divers rôles dans les milieux de l’alimentation et de la santé, pour contribuer à la finalisation de ce nouveau règlement. »

Nathalie Savoie
Directrice générale, Les diététistes du Canada

« La surconsommation d’aliments riches en sucres, en gras saturés et en sodium a eu des effets terribles sur la santé des Canadiens, augmentant le fardeau des maladies chroniques liées à l’alimentation au pays. Diabète Canada appuie les actions de Santé Canada visant à mieux informer les Canadiens sur le contenu de leurs aliments et de leurs boissons. Le règlement proposé sur l’étiquetage sur le devant de l’emballage offrira aux consommateurs des messages simples et clairs sur les éléments nutritifs préoccupants, et fera du choix sain le choix facile. »

Dre Jan Hux
Président de Diabète Canada

« L’éducation de la population sur la saine alimentation n’est plus suffisante et doit absolument être complétée par des politiques et des actions règlementaires. Pour la Coalition québécoise sur la problématique du poids, l’initiative de l’étiquetage sur le devant de l’emballage va contribuer à donner l’heure juste aux consommateurs, en plus d’inciter l’industrie à améliorer la qualité de certains produits. »

Corinne Voyer
Directrice, Coalition Poids

Faits en bref

  • Les aliments transformés sont une source importante de sodium, de sucres et de gras saturés dans notre alimentation.
  • Selon des recherches, les Canadiennes et les Canadiens consomment trop de ces nutriments. À titre d’exemple, environ huit Canadiens sur dix consomment trop de sodium. Ce nombre est encore plus élevé chez les enfants. Près d’un Canadien sur deux consomme trop de gras saturés.
  • Santé Canada a modifié la réglementation l’an dernier pour mettre à jour le tableau de la valeur nutritive et la liste des ingrédients afin que les Canadiennes et les Canadiens puissent plus facilement les comprendre et les utiliser.

Les commentaires sont fermés.