Le nouveau Guide alimentaire canadien

Nous l’attendions depuis longtemps! Le nouveau Guide alimentaire canadien est enfin sorti ! C’est lors d’un événement organisé au Marché Jean Talon que la Ministre de la santé du Canada, l’honorable Ginette Petitpas Taylor, a dévoilé les lignes directrices du guide. Voyons voir de plus près de quoi il en retourne. | Par Mathilde Condrain-Morel

Basé sur des données probantes
Le nouveau Guide alimentaire tient compte de données probantes disponibles en considérant uniquement des rapports scientifiques de haute qualité sur l‘alimentation et la santé provenant d’autorités respectées. Ces données peuvent être consultées en ligne ici : https://www.canada.ca/fr/sante-canada/nouvelles/2019/01/document-dinformation-les-fondements-scientifiques-du-nouveau-guide-alimentaire.html

Vous pouvez également consulter l’examen de ces données probantes, qui ont été à la base des recommandations alimentaires de 2015 :
https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/publications/aliments-et-nutrition/examen-donnees-probantes-base-recommandations-alimentaires-resume-resultats-impact-guide-alimentaire-canadien.html

Aperçu du Guide alimentaire canadien
Le nouveau Guide alimentaire canadien est une série de ressources en ligne qui répond mieux aux besoins des différents utilisateurs, y compris le grand public, les responsables des politiques et les professionnels de la santé. Il contient notamment :
- Des conseils pratiques sur les choix sains et les habitudes alimentaires saines
- Des recommandations actualisées sur les gras saturés, le sodium et les sucres, y compris les confiseries et les boissons sucrées comme les boissons gazeuses, les laits sucrés et les jus
- Un contenu Web adapté aux appareils mobiles, afin que les Canadiens puissent apprendre à manger sainement n’importe où et quand ils le veulent.

Ligne directrice no 1 : Fondements de la saine alimentation
Le Guide alimentaire canadien mentionne qu’« il faudrait consommer régulièrement des légumes, des fruits, des grains entiers et des aliments protéinés. Parmi les aliments protéinés, ceux d’origine végétale devraient être consommés plus souvent. »

Pourquoi ? Les habitudes alimentaires qui mettent l’accent sur les aliments d’origine végétale entraînent généralement des apports plus élevés en légumes, fruits, noix, protéines de soya et fibres alimentaires, et des apports plus faibles en viandes transformées et en aliments qui contiennent surtout des lipides saturés.

Par ailleurs, parmi les aliments protéinés, on compte les légumineuses, les noix, les graines, le tofu, les boissons de soya enrichies, les poissons, les crustacés, les œufs, les volailles, les viandes rouges maigres (incluant le gibier), le lait faible en matières grasses, les yogourts plus faibles en matières grasses ainsi que les fromages plus faibles en matières grasses et en sodium.

Ligne directrice no 2 – Aliments et boissons qui nuisent à la saine alimentation
« Les aliments et boissons transformés ou préparés qui contribuent à une consommation excessive de sodium, de sucres libres ou de lipides saturés nuisent à la saine alimentation. Ils ne devraient donc pas être consommés sur une base régulière. »

Pourquoi ? Les Canadiens achètent de plus en plus d’aliments hautement transformés. Lorsqu’ils sont consommés fréquemment, ils peuvent contribuer à l’excès de sodium, de sucres ou de lipides saturés. Ces nutriments sont liés au risque de maladies chroniques lorsqu’ils sont consommés en excès. Voilà donc une raison de plus d’y porter une attention particulière.

Ligne directrice no 3 – Importance des compétences alimentaires
« Il faudrait promouvoir la cuisson et la préparation des repas à partir d’aliments de haute valeur nutritive en tant que moyen pratique favorisant la saine alimentation. »

Pourquoi ? On observe une réduction de la consommation de repas préparés à partir d’ingrédients de base, ceux-ci étant remplacés par des aliments hautement transformés dont la préparation nécessite moins de compétences ou des compétences différentes.

On ajoute également dans le Guide alimentaire canadien qu’« il faudrait faire la promotion des étiquettes des aliments en tant qu’outils qui aident les Canadiens à faire des choix éclairés »

Pourquoi ? Encourager l’utilisation des étiquettes des aliments peut être une stratégie efficace pour promouvoir la sélection d’aliments de haute valeur nutritive et favoriser la préparation de repas et de collations saines.

Le nouveau Guide alimentaire en bref !
1. Mangez des légumes et des fruits en abondance, des aliments faits de grains entiers et des aliments protéinés. Optez plus souvent pour des aliments protéinés d’origine végétale.
2. Faites de l’eau votre boisson de choix.
3. Limitez les aliments hautement transformés. Si vous les choisissez, mangez-en moins souvent et en petite quantité.
4. Utilisez les étiquettes des aliments pour faire des choix éclairés.
5. Restez vigilant face au marketing alimentaire.
6. Prenez conscience de vos habitudes alimentaires.
7. Cuisinez plus souvent.
8. Savourez vos aliments.
9. Prenez vos repas en bonne compagnie.

Il va sans dire que beaucoup de choses seront dites au sujet du Guide alimentaire canadien! Nous entrons maintenant dans une nouvelle application d’un mode de vie sain. Reste à voir quelle sera la réaction du consommateur.

Les commentaires sont fermés.