Les Viandes biologiques de Charlevoix inc. – Québec annonce une aide financière de près de 110 000 dollars

Le gouvernement du Québec accorde une aide pouvant atteindre près de 110 000 dollars pour soutenir l’entreprise Les Viandes biologiques de Charlevoix inc. dans la réalisation de son projet de construction d’une maternité porcine respectant les normes liées au bien-être animal et pour la conduite d’une étude diagnostique pour l’optimisation des opérations.

L’aide financière provient des deux sources suivantes :
• 100 000 dollars sont attribués en vertu du Plan de soutien aux investissements en agriculture contribuant à l’adaptation des entreprises en matière de bien-être animal et d’efficacité énergétique;

• 7 307 dollars viennent du volet 1 du programme Transformation alimentaire : robotisation et systèmes de qualité.

La députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré et adjointe parlementaire de la ministre du Tourisme, Mme Caroline Simard, en a fait l’annonce, au nom du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Laurent Lessard, en précisant que maintenir la compétitivité des entreprises agroalimentaires sur les marchés intérieur et extérieur est vital pour la région de Charlevoix. Outre qu’elles s’inscrivent dans la perspective de développement durable que préconise le gouvernement du Québec, les retombées générées par cette entreprise sont importantes pour l’économie de la région.

« L’aide financière qui est accordée traduit bien l’engagement du gouvernement du Québec de soutenir les entreprises agricoles dans la modernisation de leurs pratiques afin qu’elles conservent l’excellente réputation dont elles profitent déjà. Je me réjouis de savoir que cela contribuera à les maintenir dans une position enviable sur les marchés, tant au Québec qu’à l’extérieur, tout en participant à l’atteinte des objectifs gouvernementaux en matière de développement durable. »
M. Laurent Lessard, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation

« À la suite de l’incendie qui a endommagé l’un de ses bâtiments, le propriétaire des Viandes biologiques de Charlevoix inc. a décidé de construire la maternité porcine en mettant en avant le bien-être des animaux. Cette décision s’inscrit parfaitement dans ma volonté de promouvoir et de défendre ensemble le bien-être animal, puis répond aux demandes des consommateurs qui veulent savoir que les animaux sont bien traités. »
Mme Caroline Simard, députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré et adjointe parlementaire de la ministre du Tourisme

Faits saillants
Plan de soutien aux investissements en agriculture contribuant à l’adaptation des entreprises en matière de bien-être animal et d’efficacité énergétique

L’aide consentie pour l’adaptation des entreprises en matière de bien-être animal et d’efficacité énergétique peut prendre trois formes :
• La bonification de l’aide aux services-conseils vise à appuyer les entreprises agricoles dans la réalisation d’un diagnostic et d’un plan d’action ainsi qu’à soutenir les démarches d’accompagnement par l’entremise des réseaux Agriconseils;

• L’aide aux investissements a pour objet de soutenir financièrement les entreprises du secteur agricole dans la modernisation de leurs installations (construction et rénovation de bâtiments, acquisition d’équipement)

• Le soutien au financement des investissements vise à appuyer financièrement les entreprises du secteur agricole en accordant l’équivalent d’un remboursement d’intérêts sur les investissements admissibles.

Programme Transformation alimentaire : robotisation et systèmes de qualité
• Le programme permet aux entreprises de transformation alimentaire de mieux s’adapter à deux tendances : l’intensification de la concurrence et la rareté de la main-d’œuvre. Il vise à accélérer les investissements des entreprises en matière d’automatisation et de robotisation des procédés. La modernisation de l’équipement contribue notamment à accroître la productivité de la main-d’œuvre, à réduire les charges d’exploitation et ainsi à augmenter la compétitivité.

• Le programme favorise en outre l’atteinte de quatre des sept cibles de la Politique bioalimentaire 2018-2025 – Alimenter notre monde, soit le développement de l’agriculture biologique, les exportations, le développement durable et le soutien des investissements.

Les commentaires sont fermés.