Une ristourne pour les membres de la Filière porcine coopérative

C’est le 5 avril dernier que s’est déroulée l’assemblée générale annuelle de la Filière porcine coopérative. Cette année, les membres de la filière ont pu assister à la conférence du président de Cooperl Arc Atlantique, une consoeur française du milieu coopératif établie en production porcine.

Guy Dartois a dressé le portrait de l’entreprise et présenté les défis de la filière porcine européenne ainsi que leurs perspectives d’avenir. Étaient également présents le président de La Coop fédérée, Denis Richard et le chef de la direction de La Coop fédérée, Claude Lafleur, pour s’adresser aux membres lors de l’assemblée. C’était aussi l’occasion de discuter du marché de la viande avec le vice-président des ventes de viandes fraîches chez Olymel, François Guité.

Une seconde ristourne pour les producteurs de porc

Pour une deuxième année consécutive, La Coop fédérée verse une ristourne aux producteurs de porc membres de la Filière porcine coopérative. Cette ristourne, annoncée le 28 février dernier dans le cadre de l’Assemblée générale annuelle de La Coop fédérée, démontre tout le travail de coordination et de collaborations exceptionnelles ayant mené à la création de cette filière.

Cette année, la ristourne versée s’élève à 5,4 millions, dont la répartition est de 3,75 $ par dose de semence et 5,03 $ par porc. Dans le contexte actuel, il s’agit d’une ristourne appréciable en lien avec les retombées de la filière. En étant membre de la filière porcine coopérative, les producteurs de porc bénéficient de l’appui du conseil d’administration de La Coop fédérée qui accepte stratégiquement de transférer une partie des bénéfices annuels de l’entreprise au profit de cette filière. Cette décision réitère également la volonté de La Coop fédérée d’être solidaire aux producteurs de porcs dans cette période de grande turbulence.

En vertu de la convention actuelle avec la Fédération des producteurs de porcs du Québec, le travail se poursuit. Grâce aux cahiers des charges, les membres de la Filière porcine coopérative profitent de la plus grande proximité entre la production et la transformation et continuent d’améliorer la qualité et la texture d’une viande qui répond davantage aux exigences des marchés les plus lucratifs.

À propos de La Filière porcine coopérative

Fondée en avril 2011, la Filière porcine coopérative compte 203 membres répartis sur l’ensemble de la province dans des productions de type naisseur, finisseur, naisseur-finisseur, pouponnière et pouponnière-finisseur.

À propos de La Coop fédérée

Fondée en 1922, La Coop fédérée est la plus grande entreprise agroalimentaire au Québec et se classe parmi les 100 coopératives et mutuelles les plus importantes au monde, tous secteurs confondus. Elle est la propriété de plus de 100 000 membres regroupés au sein de 102 coopératives réparties dans plusieurs provinces canadiennes. La Coop fédérée est présente dans l’ensemble de la chaîne agroalimentaire et, en tant que grossiste, elle fournit aux producteurs agricoles des biens et des services nécessaires à l’exploitation de leur entreprise. Son réseau compte cinq bannières : Elite et La Coop (productions animale et végétale et commercialisation des grains), Unimat (quincaillerie et machines agricoles), Sonic (énergie) et Olymel (transformation des viandes). La Coop fédérée emploie près de 10 000 personnes et son chiffre d’affaires s’élève à près de 5 milliards de dollars. En incluant son réseau, La Coop fédérée compte près de 16 000 employés et un chiffre d’affaires de 8,5 milliards de dollars.

Source : La Coop fédérée

Photo à la une : Hannah Palmer

Les commentaires sont fermés.