De riches conférences à BÉNÉFIQ

Du 25 au 27 septembre, le rendez-vous international BÉNÉFIQ a présenté de nombreuses conférences et L’actualité ALIMENTAIRE est ravie d’en avoir été partenaire.

Mardi matin, nous avons tout d’abord rencontré  Sophie de Reynal, la responsable marketing de NutriMarketing en France, une experte en  innovation, qui collabore avec de nombreuses organisations et auteur de plusieurs ouvrages professionnels. Mme de Reynal nous a ainsi dévoilé les grandes tendances en matière d’ingrédients santé à surveiller aujourd’hui pour alimenter le monde de demain.

Les points clés de cette entrevue seront diffusés bientôt au 5@7Info, le rendez-vous de l’alimentation, le tout nouveau projet d’Édikom.

L’obésité et le problème de surpoids, était l’un des grands thèmes abordés à BÉNÉFIQ. Dans ce cadre, nous avons eu la chance d’écouter le discours de Philippe Millet, du magazine européen Actif’s.

Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS-WHO), 17 % de la population mondiale est en surpoids, ce qui représente 1.6 milliards de personnes, dont 400 millions souffrant d’obésité. « La situation est alarmante, avoue M. Millet, et le marché global est en croissance continue. Il pourrait atteindre 136 milliards d’euros d’ici 2015, selon les données d’Euromonitor. » En Europe, parmi les ingrédients susceptibles de combattre et de gérer le gain de poids, on note un intérêt grandissant pour les extraits de thé vert et de café vert. Mais le problème majeur demeure les connaissances et la compréhension de ces ingrédients chez les consommateurs. En France, une recherche a été réalisé sur 2 000 consommateurs pour tester leur connaissance des différents ingrédients alimentaires et leurs effets sur la santé. Le résultat: les consommateurs ne savent rien! Il y a un grand besoin d’éducation à faire à ce niveau là, conclut M. Millet. »

Le besoin d’éduquer et surtout d’écouter les besoins des consommateurs a également été exploré lors de la présentation plénière de Sophie de Reynal (NutriMarketing) et Frédéric Blaise (Enzyme). Un duel interculturel et un «échange transatlantique» des plus intéressants qui a présenté les 10 grandes tendances en matière d’aliments fonctionnels. « La crise économique récente a certainement eu un impact sur le comportement d’achat du consommateur, un phénomène que l’on observe d’ailleurs transatlantique », ont observé les deux experts.

Le consommateur global n’est plus passif dans ses comportements d’achat, et il est important que la promesse  faite par l’industriel vis-à-vis son produit arrive à atteindre le consommateur. Sophie de Reynal a soulevé l’échec du lancement de Essensis de Danone, un yogourt «beauté pour se sentir belle de l’intérieur», que les consommatrices françaises ont rejeté, soit pour des raisons de promesse non tenue, de goût un peu trop sucré, ou encore d’un mauvais «timing» de la part de l’industriel.

Pour Frédéric et Sophie, une chose est toutefois claire: « Depuis 2008, le consommateur d’aujourd’hui est de plus en plus sceptique face à l’offre alimentaire, et particulièrement en ce qui à trait aux aliments fonctionnels ».

Dans le hall des expositions, L’actualité ALIMENTAIRE a également fait d’intéressantes rencontres en vue de futures collaborations. Le kiosque d’Édikom a également été un succès puisque les échanges ont été nombreux et des professionnels internationaux sont repartis avec une meilleure connaissance de nos magazines, mais aussi de nos deux concours (Les Prix GAÏA et DUX).

 

 

 

Les commentaires sont fermés.