Énergies renouvelables : un partenariat québécois innovant

Une entente de partenariat pour la production de chaleur à partir de la biomasse a été signée en février dernier par La Coop fédérée, par l’entremise de son secteur des énergies Sonic,  et le Centre de développement bioalimentaire du Québec (CDBQ).

Ce partenariat inclut l’approvisionnement en biomasse, l’acquisition de la chaudière multi carburant Blue Flame, la construction d’un bâtiment pour l’entreposage de la biomasse et du système d’alimentation de la chaudière, ainsi que l’installation d’un réseau de vapeur reliant les deux édifices et le bâtiment qui abritera la chaudière. Il s’agit là d’un partenariat innovant qui permet à La Coop fédérée d’installer un système multi carburant spécialisé dans les biomasses forestières et agricoles. C’est une première utilisation de Blue Flame au Québec.

Pour la CDBQ, c’est une innovation qui permettra de baisser ses factures de chauffage tout en améliorant son bilan environnemental. « Considérant les perspectives à la hausse du prix des énergies fossiles à moyen et long terme, nous devions envisager des solutions écologiques et durables afin de baisser nos dépenses de consommation reliées à  notre système au mazout pour le chauffage et pour la production de vapeur nécessaire à l’opération de certains de nos équipements spécialisés », a affirmé Michel Garon, directeur général du CDBQ.

« Dans notre politique de développement durable, nous voulons nous engager de plus en plus dans les énergies renouvelables. Il nous faut valoriser la biomasse d’origine forestière et agricole dans la filière de la biocombustion. Nous croyons que le potentiel est immense pour palier aux besoins en énergie des particuliers, des installations publiques et des commerces », a ajouté François Dupont, directeur général du Secteur des énergies Sonic à La Coop fédérée.

Les commentaires sont fermés.