Nouvelle usine d’Olymel à Yamachiche : Les employés de Lucyporc rejoignent ceux d’Olymel

Après un investissement de plus de 120 millions de dollars, deux années de travaux intensifs, le doublement de la superficie de l’usine de transformation de porc ATRAHAN, division d’Olymel à Yamachiche, sa modernisation et son réaménagement complet, 351 employés de Lucyporc venaient aujourd’hui rejoindre les 556 employés d’Olymel. C’était le jour J pour la nouvelle usine d’abattage et de découpe de porcs d’Olymel qui emploiera plus de 1000 personnes au total et qui est l’aboutissement du projet annoncé en août 2016 dans le cadre du partenariat d’affaires conclu entre Olymel et Groupe Robitaille. L’usine de Lucyporc qui produit notamment le porc Nagano et également établie à Yamachiche depuis l’an 2000 cessera toutes ses activités le 26 avril prochain.

En plus des employés d’Olymel et de Lucyporc, la concrétisation de ce projet a permis la création de plus de 300 nouveaux emplois, faisant d’Olymel un des plus importants employeurs de la région. La nouvelle usine dont la vocation misera sur la production de produits à valeur ajoutée sera inaugurée officiellement plus tard cette année. L’entreprise entreprend aujourd’hui l’accroissement de ses activités sur la base de deux quarts de travail en permettant à l’ensemble des employés regroupés de se familiariser avec un établissement entièrement repensé et remis à neuf pour mieux répondre aux besoins des marchés.

Depuis 2016, ce projet a relevé avec succès plusieurs défis dont le maintien de la production pendant les travaux de réaménagement et de modernisation, le recrutement de plus 300 nouveaux employés, ainsi que la fusion des listes d’ancienneté permettant au syndicat des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce (TUAC) Local 1991P d’intégrer les employés d’Olymel, de Lucyporc ainsi que les nouveaux employés dans le cadre d’un contrat de travail de longue durée venant à échéance en 2029.

FAITS SAILLANTS : NOUVELLE USINE D’OLYMEL À YAMACHICHE
RÉALISATION LA PLUS STRUCTURANTE DE L’INDUSTRIE PORCINE QUÉBÉCOISE

· Un investissement de plus de 120 millions de dollars qui a nécessité plus de deux ans de travaux et a généré du travail pour 200 employés lors de la période de construction et mis à contribution plus de 130 entrepreneurs spécialisés et sous-traitants ;

· L’aménagement de la nouvelle usine d’Olymel a requis le coulage de 12 317m3 de béton, l’utilisation de 695 tonnes d’acier d’armature, la pose de 500 kilomètres de câbles électriques et de 2000 luminaires, ainsi que l’installation de 1 693 pièces d’équipement ;

· Nouvelle superficie de l’usine de 21,715 m2, soit le double de la superficie avant les travaux sur un terrain de 86 000 m2 ;

· Construction d’une conduite d’eau de 6 kilomètres pour l ‘approvisionnement en eau potable ;

· Aménagement d’un nouveau système de traitement des eaux avec une capacité pouvant atteindre 2 100 m3/jour dans un nouveau bâtiment ;

· Préservation à l’état naturel d’un milieu humide de plus de 4 500 m2 ;

· Agrandissement et aménagement de nouveaux réfrigérateurs à carcasses ;

· Agrandissement de l’aire d’accueil des porcs et d’abris contre les intempéries pour un meilleur bien-être animal ;

· Construction d’un nouveau système d’abattage au Co2 pour l’anesthésie des porcs permettant la diminution du stress animal, une meilleure qualité de la viande et un meilleur environnement de travail.

MAIN D’ŒUVRE
· Création de plus de 300 nouveaux emplois pour un total de plus de 1 000 employés

· Mise sur pied d’un 2e quart de travail ;

· Agrandissement des espaces de bureaux et des aires communes réservées aux employés, dont ajout de 455 places de cafétéria et de 850 places de vestiaire ;

· Doublement des aires de stationnement.

CAPACITÉS DE PRODUCTION :
· Augmentation progressive de la capacité d’abattage de 18 000 à 40 000 porcs/semaine et doublement du volume de production ;

· Modernisation des systèmes de production grâce à des technologies de dernière génération, notamment par la robotisation de certaines opérations et la mise en place de systèmes performants d’emballage sous-vide Cryovac ;

· Agrandissement de la salle d’expédition et aménagement de 4 nouveaux quais de chargement pour un total de 10 ;

· Production et mise en marché de produits à valeur ajoutée et des produits de niche, tels le porc Nagano ou les produits de porc frais réfrigérés (chilled pork) avec une durée de conservation de 60 jours ;

· Mise en marché : 60% du volume de la production est destiné à l’exportation dans 50 pays.

Les commentaires sont fermés.