Le Centre canadien pour l’intégrité des aliments une passerelle entre l’industrie et les consommateurs

Communiquer avec les Canadiens sur des sujets liés aux aliments et à l’agriculture est devenu d’une importance capitale pour le système alimentaire canadien. Des recherches démontrent en effet que la moitié des Canadiens sont incertains de la direction prise par le système alimentaire. Une recherche récente du Canadian Public Trust souligne que l’augmentation des coûts de la nourriture et l’accès à une alimentation saine et abordable constituent les deux préoccupations principales des Canadiens, bien au-delà d’autres préoccupations, comme les soins de santé ou l’économie. Avec 93 % des Canadiens déclarant qu’ils ne connaissent peu ou rien au sujet de l’agriculture, séparer les faits de la fiction dans notre alimentation continue d’être un enjeu croissant.

L’étude, menée auprès de 2510 Canadiens, a été publiée par le Centre canadien de l’intégrité des aliments (CCIA) aujourd’hui, lors de son premier sommet annuel consacré à la confiance publique à Ottawa.  Le CCIA est une nouvelle division de Soin de ferme et alimentation Canada, un organisme de bienfaisance dont la vision est d’accroître la confiance du public envers les aliments et l’agriculture.

« Nous voyons une énorme opportunité qui se présente en face de nous, a déclaré la chef de la direction de Soin de ferme et alimentation Canada, Crystal Mackay. Avec la moitié de la population qui n’est pas sûre de notre système alimentaire, et deux tiers de la population qui souhaite en savoir davantage, il est maintenant temps d’entamer un plus grand dialogue et augmenter les opportunités pour entretenir des conversations crédibles sur notre nourriture au Canada. Après tout, nous mangeons tous et méritons tous des réponses honnêtes à propos de nos choix alimentaires. »

« La demande du public pour une plus grande transparence continue d’augmenter à l’égard de toute la chaîne alimentaire – des agriculteurs aux entreprises agroalimentaires. Nous devons être plus réactifs face aux questions portant sur des aliments sains et abordables, et la manière de les produire, a déclaré Mme Mackay.  Le nouveau CCIA servira de centre critique pour aider le système alimentaire canadien à mieux comprendre les questions et préoccupations du public, et déterminer comment diminuer l’écart existant actuellement entre les fermes et les assiettes des consommateurs. »

Création d’une coalition rassembleuse

Mme Mackay a également déclaré que « Soin de ferme et alimentation Canada et le CCIA s’unissent pour devenir une coalition unique permettant de réunir les partenaires d’un océan à l’autre afin de fournir des informations crédibles. Elle regroupe tout le monde, des agriculteurs et des associations aux entreprises agroalimentaires et aux gouvernements, en passant par les chercheurs. »

Avec plus de Canadiens qui cherchent à savoir d’où proviennent leurs aliments, ce qu’ils contiennent et comment ils sont préparés, cette nouvelle initiative canadienne tombe à point nommé. Rendez-vous à www.foodintegrity.ca pour obtenir plus d’informations sur le travail de l’organisation et les découvertes clés de la recherche du Canadian Public Trust.

Le nouveau Centre canadien pour l’intégrité des aliments est une division de Soin de ferme et alimentation Canada et un affilié du Center for Food Integrity basé aux É.-U.  Les membres et les partenaires de projets qui représentent la diversité du système alimentaire, s’engagent à fournir des informations exactes et à travailler ensemble pour répondre à des enjeux importants de l’agriculture et l’alimentation. Le Centre n’entreprend pas d’actions de lobbying et ne défend pas des entreprises ou des marques individuelles.

Source: Farm & Food Care 

Les commentaires sont fermés.