Le secteur laitier: source durable de développement!

Hier, le 11 avril, Bruno Letendre, président de la Fédération des producteurs de lait du Québec (FPLQ), s’est adressé pour la première fois aux participants à l’assemblée générale annuelle. Il a souhaité souligner le fort appui politique envers la gestion de l’offre et a demandé autant au gouvernement du Canada, dans les négociations commerciales qui ont cours, qu’au gouvernement du Québec, de maintenir l’appui à la mise en marché collective et à la gestion de l’offre. « Le soutien de l’État à notre modèle est plus nécessaire que jamais pour que les producteurs tirent un revenu équitable du marché, sans dépendre des subventions et contribuent de manière durable à la vitalité économique du pays », a déclaré Bruno Letendre.

M. Letendre  s’est réjoui de la croissance que connaît en ce moment le secteur laitier. « Dans un environnement où on nous prédit une grande volatilité des prix des denrées agricoles et des augmentations constantes du prix des aliments au cours des années qui viennent, notre modèle, la gestion de l’offre et la mise en marché collective, offre de la stabilité et de la prévisibilité à tous les partenaires du secteur et aux consommateurs », a ajouté M. Letendre. « Notre bilan de l’année 2011, comme celui des 40 dernières années, le démontre clairement : le secteur laitier est réellement une source durable de développement pour le Québec et pour le Canada. »

La demande pour les produits laitiers est ferme au Canada depuis plusieurs mois et les producteurs de lait ont connu la plus importante augmentation du droit de produire depuis le début des années 2000.De plus, les ventes au détail de lait, de fromages, de yogourts et de beurre sont en croissance. Par ailleurs, les hausses de prix aux consommateurs ont été très raisonnables en 2011, soit de 1,4 % selon Statistique Canada, alors que celle de l’ensemble des aliments était de 4,7 %.

Source :  Fédération des producteurs de lait du Québec

Les commentaires sont fermés.