3 entreprises ingénieuses en temps de crise – 16 juillet 2020

Durant les prochaines semaines, L’actualité ALIMENTAIRE désire souligner les efforts d’entrepreneurs d’ici qui ont trouvé des moyens originaux et créatifs de pouvoir continuer à alimenter le Québec pendant cette période d’incertitude ou encore à faire des efforts pour soutenir la communauté autrement. Cette chronique a à la fois comme objectif de les encourager, mais aussi de vous en inspirer. Et durant cette crise jamais vue, n’hésitez pas à vous soutenir les uns, les autres. La solidarité de tous pourrait vous aider à passer à travers ces moments économiquement éprouvants. | Par Michel Therrien

L’ACIA prolonge sa flexibilité en lien avec l’étiquetage des produits de services alimentaires

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) prolonge la flexibilité temporaire concernant l’application des exigences d’étiquetage pour les produits de services alimentaires qui n’ont aucun impact sur la salubrité alimentaire.

Un avis à l’industrie concernant cette flexibilité temporaire a été initialement publié le 6 avril 2020, avec une durée de 90 jours. Suite aux commentaires de l’industrie, l’ACIA a prolongé la période de flexibilité de 60 jours, soit jusqu’au 5 septembre 2020.

Toutes les exigences décrites dans l’avis du 6 avril continuent de s’appliquer pendant cette période prolongée.

Depuis longtemps, la politique de l’ACIA en matière d’application de la loi et d’assurance de la conformité consiste à donner suite aux cas de non-conformité de façon équitable, impartiale et transparente. L’ACIA continue d’agir de cette façon tout en tenant compte des considérations supplémentaires soulevées par la pandémie de COVID-19.

——————————————————————–

Les gouvernements du Canada et du Québec unissent leurs efforts pour venir en aide aux pisciculteurs québécois

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. André Lamontagne, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Pierre Dufour, ainsi que la ministre fédérale de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Mme Marie-Claude Bibeau, ont annoncé que le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec vont unir leurs forces pour soutenir financièrement les pisciculteurs québécois dans le contexte exceptionnel engendré par la COVID-19.

Les pisciculteurs et piscicultrices du Québec sont un rouage important en matière de production alimentaire. La fermeture des restaurants et l’arrêt des activités relatives à la pêche ont eu des conséquences importantes sur l’industrie piscicole québécoise. Cette situation entraîne une baisse des volumes de poissons achetés aux pisciculteurs et génère des surplus d’inventaire. La contribution financière du gouvernement du Québec et celle du gouvernement fédéral sont respectivement de 408 000 $ et de 612 000 $.

Cet appui financier permettra donc de minimiser les mortalités de poissons liées à ces surplus et de limiter les pertes financières en soutenant l’ensemencement de plans d’eau publics.

« On constate que plusieurs personnes ont renoué avec la pêche en ville et dans les cours d’eau publics, par plaisir pour certains, mais aussi pour des raisons de sécurité alimentaire pour d’autres. Faute d’être admissibles au programme de récupération des surplus alimentaires, les pisciculteurs du Québec ont proposé un projet de « garde-manger vivant ». Considérant la situation extrême causée par la COVID-19, je trouvais important de leur apporter un soutien comparable aux programmes de gestion de risques qui sont accessibles aux producteurs agricoles » a déclaré Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire.

——————————————————————–

Brasseurs du Monde et la députée Chantal Soucy collaborent pour aider les jeunes de la région

Ce lundi 13 juillet, Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe et monsieur Gilles Dubé, Président-Directeur général de l’entreprise Brasseurs du Monde, ont distribué ensemble de nombreux cadeaux aux jeunes du centre jeunesse de la Montérégie, campus Saint-Hyacinthe. Parmi ces cadeaux se retrouvaient des articles de sport, d’hygiène personnelle et même un panier de basketball.

Madame Soucy a été interpellée en mars dernier par monsieur Gilles Dubé, pour débuter une levée de fonds particulière. Madame Soucy a tout de suite proposé le Centre jeunesse de la Montérégie, car elle connaissait déjà bien leurs besoins. Monsieur Dubé a immédiatement répondu positivement à cette offre parce qu’il voulait en faire davantage pour les jeunes de la région. Grâce à l’aide de monsieur Sylvain Charest – éducateur aux activités, il a été possible de bien identifier les besoins spécifiques des jeunes afin de leur offrir quelque chose d’utile.

« J’ai une pensée particulière pour les enfants du Centre jeunesse de la Montérégie, campus Saint-Hyacinthe, car nous avons tous une responsabilité envers ces jeunes. Ils méritent le meilleur, tout autant que nos propres enfants. Je suis contente de collaborer avec une entreprise maskoutaine comme Brasseurs du Monde afin de réaliser ce projet. Je suis fière de voir les entreprises de ma région se mobiliser pour répondre aux besoins des jeunes », souligne Chantal Soucy, députée de Saint-Hyacinthe.

C’est en mars dernier, qu’a démarré, à la boutique de Brasseurs du Monde, la campagne — Aidez-nous à aider — Pour chaque achat de 50 $ à la boutique, Brasseurs du

Monde a consacré un montant de 10 $ pour faire l’acquisition des articles désirés par les jeunes. L’objectif d’amasser 5 000 $ a été atteint rapidement.

Plusieurs entreprises maskoutaines se sont jointes à l’appel de M. Dubé. Un merci particulier à Sports aux Puces, Broli La Source du sport, Bean Bag Montréal, Centre de

Musique Victor, BUROPRO et la pharmacie Jean-Coutu des Galeries Saint-Hyacinthe. Avec l’aide des entreprises de la région, c’est environ 7 000 $ en articles qui sont offerts aux jeunes des 8 foyers de la Montérégie-Est.

« En ces temps exceptionnels, je tenais à faire la différence pour les jeunes dans le besoin. Ils doivent savoir que les entrepreneurs de la région sont là pour les soutenir. Je tiens à remercier les entreprises qui ont pris part à ce projet et je lance le défi aux propriétaires maskoutains de continuer le mouvement de levée de fonds pour soutenir nos organismes locaux » mentionne Gilles Dubé, Président-Directeur général de Brasseurs du Monde.

——————————————————————–

Vous êtes une entreprise qui avez trouvé un moyen innovant et créatif d’offrir vos produits pendant la crise du COVID-19? Nous voulons entendre parler de vous. Partagez fièrement votre information avec l’industrie en faisant parvenir à mon intention l’information relative à votre initiative. (communiqué de presse ou autre) .

À noter que cette chronique fera relâche jusqu’au 6 août prochain.

mtherrien@edikom.ca