La ministre Bibeau se joint au Symposium sur la sécurité alimentaire pour discuter d’Une politique alimentaire pour le Canada

Aujourd’hui, la ministre d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, Marie-Claude Bibeau, s’est jointe aux dirigeants et aux parties intéressées de tous les secteurs du système alimentaire du Canada dans le but de mettre en valeur l’engagement du gouvernement à l’égard d’Une politique alimentaire pour le Canada, la toute première politique alimentaire nationale.

La ministre Bibeau a pris la parole à Toronto à l’occasion du deuxième Symposium sur la sécurité alimentaire : Mettre sur pied la collaboration en vue de réduire l’insécurité alimentaire annuel, un forum organisé par le Centre d’action de Maple Leaf pour la sécurité alimentaire.

Comme annoncé dans le budget de 2019, le gouvernement investira la somme de 134,4 millions de dollars dans Une politique alimentaire pour le Canada, une approche collaborative et coordonnée visant à surmonter les défis sur le plan alimentaire et à tirer parti des occasions. Le gouvernement a écouté le point de vue de plus de 45 000 Canadiens à l’occasion de ses consultations sur une politique alimentaire.

« Une politique alimentaire pour le Canada est la toute première vision à long terme portant sur l’avenir de la nourriture au sein de notre pays. Les Canadiens d’un océan à l’autre nous ont aidés à déterminer la voie à suivre pour surmonter les défis de notre système alimentaire tout en s’assurant que le secteur agricole du Canada continue à faire croître notre économie. Cet investissement nous aidera à faire de cette vision une réalité. »
- Marie-Claude Bibeau, ministre d’Agriculture et Agroalimentaire Canada

« Tout au long des consultations au sein de la collectivité que j’ai accueillies ici à Toronto et qui portaient sur Une politique alimentaire pour le Canada, j’ai écouté plusieurs électeurs qui ont fait part de leur grand appui à l’égard d’un accès accru aux aliments sains pour tous les Canadiens, peu importe leur revenu. Je suis heureuse de constater les nombreuses occasions d’améliorer notre système alimentaire que la nouvelle politique alimentaire proposera. »
- Julie Dabrusin, députée, Toronto-Danforth

« Une politique alimentaire pour le Canada est un bon point de départ en vue de soutenir les initiatives de sécurité alimentaire communautaires et de remédier à quelques-uns des problèmes les plus pressants de notre système alimentaire, comme le prix des aliments au sein des collectivités autochtones et du Nord et l’accès inadéquat aux programmes alimentaires scolaires. Nous sommes également impatients de constater les mesures supplémentaires prises pour soutenir les quatre millions de Canadiens qui ne peuvent pas acheter de la nourriture pour eux-mêmes et leur famille. »
- Nick Saul, président et PDG, Centres communautaires d’alimentation du Canada

« L’insécurité alimentaire est un problème social dévastateur qui touche plus de quatre millions de Canadiens. Le Centre travaille activement en vue d’un changement durable au moyen de promotion, de financement et de collaboration. Les progrès admirables réalisés par le gouvernement fédéral en matière de réduction de la pauvreté, combinés à une politique alimentaire nationale pour le Canada, proposent des politiques sociales essentielles pour faire progresser les solutions durables. »
- Michael McCain, président honoraire, Centre d’action de Maple Leaf pour la sécurité alimentaire

« Ce fut un honneur pour moi de dialoguer avec la ministre et de prendre part à la conversation importante que nous avons tenue aujourd’hui, à l’occasion du Symposium sur la sécurité alimentaire. Je me réjouis à la perspective de travailler en partenariat avec le gouvernement sur les éléments clés d’Une politique alimentaire pour le Canada et j’encourage la ministre à poursuivre son dialogue avec des experts, qui fourniront une surveillance constante, des conseils bien documentés et du soutien pour la mise en œuvre de la politique alimentaire. »
- Evan Fraser, Ph. D., directeur de l’Arrell Food Institute de l’Université de Guelph

« Comme le Canada est un chef de file en matière de récupération alimentaire, Second Harvest salue l’engagement du gouvernement fédéral de réduire la perte et le gaspillage alimentaires, à chacun des échelons de la chaîne d’approvisionnement. L’investissement prévu dans les collectivités locales pour rehausser les infrastructures dans ce domaine permettra de s’assurer qu’un nombre croissant de Canadiens auront accès aux aliments sains dont ils ont besoin pour réussir. »
- Lori Nikkel, chef de la direction, Second Harvest

« Le Réseau pour une alimentation durable attend avec impatience la nouvelle politique alimentaire ambitieuse qui fera écho aux préoccupations entendues pendant les consultations. Nous avons besoin d’une vision à long terme pour assurer une alimentation saine et durable au Canada et la sécurité alimentaire de tous. Pour ce faire, un nouveau mécanisme de gouvernance dans le cadre duquel la société civile peut offrir son expertise doit être mis sur pied. »
- Diana Bronson, directrice générale, Réseau pour une alimentation durable

Faits en bref

Une politique alimentaire pour le Canada sera axée sur quatre principaux domaines d’action :
• aider les collectivités canadiennes à avoir accès à des aliments sains;
• faire des aliments canadiens le premier choix au pays, comme à l’étranger;
• soutenir la sécurité alimentaire des collectivités autochtones et du Nord;
• réduire le gaspillage alimentaire.

Dans le cadre de ces quatre domaines d’action, les initiatives proposées comprendront notamment la mise sur pied d’un programme national d’alimentation dans les écoles, la création d’un fonds pour l’infrastructure des aliments locaux, une campagne de promotion de l’achat de produits canadiens, un programme de lutte contre la fraude alimentaire, le soutien des transformateurs alimentaires, la création d’un fonds pour les initiatives communautaires dans les collectivités isolées du Nord, ainsi qu’un défi visant à réduire le gaspillage alimentaire.

La vision d’Une politique alimentaire pour le Canada est de faire en sorte que les Canadiens ont accès à une quantité suffisante d’aliments nutritifs, diversifiés et adaptés à leur culture au moyen d’un système alimentaire qui favorise et protège la santé et soutient notre environnement et notre économie.

Le dévoilement des initiatives d’Une politique alimentaire pour le Canada est prévu dans les prochains mois.

Les commentaires sont fermés.