Mareiwa lance Combia : son nouveau café infusé à froid en canette

Mareiwa Café Colombien, entreprise maskoutaine déjà connue pour ses emballages de grains de café haut de gamme, lance une nouvelle gamme de produits entièrement fabriqués à Saint-Hyacinthe. Combia, son nouveau café infusé à froid, fera son apparition sur les tablettes des épiceries et dépanneurs du Québec au cours des prochaines semaines.

Concoctées à partir de grains de première qualité importés par l’entreprise, ces boissons sont offertes en quatre saveurs (café noir, café au lait, moka et café à l’érable), auxquelles s’ajoutera bientôt une cinquième, dont la nature sera dévoilée à sa sortie, à l’automne prochain.

À l’image de Lorena Meneses, l’entrepreneure d’origine colombienne derrière ce nouveau produit, le nom Combia provient d’un métissage fertile et porteur de sens : celui des mots « cumbia », une danse traditionnelle de son pays d’origine, et « Colombie », où sont cultivés et récoltés les grains utilisés dans la préparation de ces boissons.

« L’idée d’échange culturel s’est d’ailleurs avérée centrale à la démarche de création des breuvages Combia. La rencontre entre le meilleur café colombien et le meilleur sucre naturel d’ici dans le café froid à l’érable en est un exemple frappant, mais ce n’est pas le seul. Chacune des quatre recettes a été réfléchie de manière à maximiser l’utilisation de produits québécois dans sa préparation », a précisé la présidente de Mareiwa, Lorena Meneses.

L’entreprise a également porté un souci particulier au respect de l’authenticité du café importé par Mareiwa, dont la saveur et la qualité exceptionnelles ont fait la renommée dans sa région. Tout en finesse et en équilibre, les cold brew Combia, infusés durant vingt-quatre heures, contiennent deux fois plus de caféine qu’un café standard, sans toutefois contenir de sucre raffiné ajouté ou d’agent de conservation.

Investissement de 1,2 M$
La mise en marché de ces nouveaux produits a été rendu possible grâce à un investissement de l’ordre de 1,2 millions de dollars réalisé par Mareiwa et annoncé en octobre dernier par Saint-Hyacinthe Technopole.

Ainsi, l’entreprise a implanté sa nouvelle unité de production dans un bâtiment du parc industriel Olivier-Chalifoux. Le montant investi par Mareiwa dans ce projet comprend certaines améliorations locatives dans le bâtiment de l’impasse Bérard où l’entreprise est locataire, mais aussi l’acquisition de nouveaux équipements de production.

Cet investissement a été rendu possible grâce à l’appui de Saint-Hyacinthe Technopole, mais aussi grâce à la participation financière de Développement économique Canada, de la MRC des Maskoutains via le fond FLI-FLS, d’Investissement Québec, du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec et du fond Filaction.

Rappelons que Mareiwa Café Colombien a débuté ses activités de production à Saint-Hyacinthe en 2016. Elle importe directement les grains de café verts, 100 % Arabica, de la Colombie. Ceux-ci sont ensuite torréfiés et emballés afin d’en augmenter la qualité et la durée de vie. Ces produits sont vendus dans différents points de vente un peu partout au Québec. En 2017, Mareiwa a aussi implanté un établissement commercial au centre-ville de Saint-Hyacinthe où elle offre, à la vente et à la dégustation, ses produits directement à ses clients.

Pour en apprendre davantage sur Combia, son histoire unique, ses partenaires, les valeurs qu’elle promeut, les propriétés de ses cafés infusés à froid et la gamme des saveurs offertes, rendez-vous au combiacoldbrew.com ou suivez les activités de son équipe sur les réseaux sociaux en vous abonnant à ses comptes Facebook et Instagram.

Sur la photo : Karine Guilbault, directrice du développement industriel de Saint-Hyacinthe Technopole, Camille Rioux, designer graphique, Lorena Meneses, présidente de Mareiwa Café Colombien, et Annie Pelletier, conseillère municipale et mairesse suppléante à la Ville de Saint-Hyacinthe.

Crédit : Caroline Perron photographie

Les commentaires sont fermés.